Professeurs

Sep Vermeersch

Sep est un danseur polyvalent de swing et de jazz basé à Gent en Belgique. Il est réputé pour son énergie positive et son dynamisme. Il a  débuté comme danseur spontané en se trémoussant dans les bar et les fêtes. Ceci jette probablement un éclairage sur son style de danse très musical et personnel. Aujourd’hui on voit Sep enseigner et danser dans différents projets. Cela va de la danse franchement rétro quand il danse avec les Dipsy Doodles jusqu’au cabaret burlesque, avec un coup de folie, ou même le gogo dancing avec MC-ing dans des festivals de musique électronique comme Tomorrow’s Lands Radio Ultra modern stage. il enseigne le lindy hop et le jazz solo, dans le cadre de la grande école de jazz roots de Gent, Crazy Legs. Le weekend il voyage dans toute l’Europe pour enseigner soit seul soit en partenariat. Quand il est chez lui Sep s’entraîne travaille comme Dj, organise des événements pour LouisLou. Son énergie et sa passion pour la musique, la danse, les arts et tout ce qui est rétro, l’occupent énormément et font de lui un invité très prisé lors de nombreux événements et projets artistiques. Il combine une pratique quotidienne, une pédagogie et un style très énergisants, tout ceci fait de lui un personnage unique dans le monde du swing. Il ne s’attache pas seulement à la danse elle-même mais aussi et surtout à la musique et tout l’aspect humain qui est derrière. Venez donc faire des jams! Lors de compétition il a eu des résultats très intéressants, par ex: première place au “Ulitmate best dancer” à Harlem en 2015 ( Lituanie), Stricly au Lindy Shock 2013 à Budapest, et Solo jazz au LSSF à Lubliana. Il était second au solo blues ESDC 2015.

 

Gaston Fernandez & Alba Mengual

Alba a commencé à danser le swing parce que les danseurs de swing étaient exactement les gens qu’elles cherchaient dans une nouvelle ville. Et avec le temps, danser sur une piste l’a enthousiasmée. Elle est devenue véritablement accro quand la musique jazz a occupé une grande place dans son coeur. Pas question de revenir en arrière. Elle aime tous les styles de danse, de l’époque swing, le lindy hop le blues et le balboa, le jazz roots et elle s’entraîne régulièrement dans tous ces types de danses et les enseignent.

Elle a commencé à enseigner chez elle à Leeds en 2008 et à Londres pour Swing Petrol en 2010. Elle est devenue de plus en plus passionnée et a formé le rêve d’avoir assez de temps pour s’entraîner et développer sa propre danse au niveau qu’elle désirait et devenir professeur à temps plein et d’organiser des événements dans sa ville natale, Madrid.

En novembre 2012 elle a décidé de se lancer pour réaliser son rêve. Elle a quitté son emploi, est revenue à Madrid où elle a ouvert une école de swing, Big Mama Swing, avec à ses cotés un danseur de niveau international, Gaston Fernandez. Cette nouvelle direction dans sa vie l’a mené a être sollicitée de plus en plus fréquemment pour enseigner au niveau international lors de différents événements: Uppsala (Sweden), Stockholm, Barcelona, Paris, Toulouse, Laguiole, Valencia, Lisbon, Porto,  New York (USA, Nocturne Blues),  Melbourne et Perth (Australia); et elle a eu le plaisir d’enseigner à Herrang Dance camp en 2014 et en 2015 pour du lindy hop et en 2016 pour du solo.

Son désir le plus profond c’est de partager avec chacun cette passion pour la danse qui enthousiasme son existence.

Gaston Gas Fernandez est un danseur et formateur professionnel basé à Madrid en Espagne et qui se spécialise dans les danses rétro: le lindy hop, charleston, jazz roots, balboa, le blues et le tango. Il a été gymnaste et connu dans le milieu du  swing pour ses figures aériennes et ses acrobaties époustouflantes. En même temps sa formation en tango donne à son blues de l’intensité dramatique et de la force qui sont ancrées dans un rapport très sensuel avec sa partenaire. Sa passion pour le swing l’a fait voyager autour du monde. Il a enseigné de New York jusqu’à Melbourne. Il a enseigné dans les meilleurs festivals de swing et de blues du monde, comme par exemple le festival de Herrang, le snowball, MSF, lindy shock, BBE, smoky feet, nocturne blues, et beaucoup d’autres encore.

Gaston se consacre pleinement à la promotion et l’enrichissement de la danse et culture swing en Argentine, Amérique latine et en Espagne. Il a dirigé deux spectacles pour la scène, qui comportaient du jazz sur scène et des danses rétro à Buenos aires, c’était Swing Argentino et La Batalla. Il est aussi responsable du plus grand festival de swing en Amérique du sud, festival annuel, le Lindyhop Argentine International Festival qui se tient tous les ans à Buenos Aires, et il ‘occupe aussi du tout premier événement blues du continent sud américain: careless weekend

Il a été très actif dans la promotion du blues à Buenos aires. Il enseigne actuellement le blues à échelle internationale grâce à sa technique d’harmonisation avec sa partenaire, tout en finesse, il réussit la fusion du blues avec des techniques de tango, tout en continuant de rester ancré dans ce qui fait l’essence du blues.

Il collectionne passionnément tout ce qui est musique jazz et il est connu comme DJ. Il a été DJ pour des danseurs de blues et de swing dans le monde entier

 

Cédric Clerc & Caroline Faivre

 

Depuis leur rencontre en 2012, Cédric (Strasbourg) et Caroline (Grenoble), qui étaient depuis plusieurs années déjà, passionnés par les danses swing et engagés dans leur scène locale, ont décidé d’unir leurs compétences pour développer leurs qualités de danseur et d’enseignant.

Toujours très actifs sur la scène locale strasbourgeoise (Association Lindy Spot), ils poussent les frontières et vont de plus en plus loin pour danser, enseigner et performer.(ESDC, ILHC…)

Vous pourrez apprécier leurs cours dynamiques où l’humour de Cédric et la poésie de Caroline créent un délicieux mélange. Tous deux ont à cœur de transmettre leurs idées par une pédagogie très progressive, où la technique est abordée de manière précise au travers de mouvements alliant basiques, surprises, musicalité et grâce.

 

Shirel Archambeau

Après plusieurs année consacrée au théâtre, Shirel se consacre désormais à la danse. Elle est principalement attirée par le coté féminin et sensuel de la danse du ventre égyptienne et la tribal dance qu’elle enseigne et pratique depuis 2005. Elle s ‘est ensuite tournée vers le swing et le blues qui l’ont captivée par leur énergie contagieuse et la caractère esthétique de ces danses rétro qu’elle aime depuis sa jeunesse.

Elle enrichit sa technique et son vocabulaire de danse en pratiquant d’autres disciplines: tel que le yoga, ballet, street jazz, ragga,  et d’autres encore.

Tout ceci donne à son style de la féminité de la grâce et une élégance qui restent ancrées dans la musicalité, l’expressivité, et l’interprétation des émotions. Dans ses cours, grâce à sa grande connaissance du corps humain, elle guide ses étudiants à un rythme qui permet à chacun d’être à l’écoute de son propre corps et de développer son propre style et le tout dans la joie et la bonne humeur.

 

Noemí Blue

Noemi Blue est une danseuse inventive qui s’implique pleinement dans la recherche et la formation continue. Elle danse, elle chorégraphie et enseigne à plein temps depuis 2001. Elle organise un des événements de blues les plus importants de toute l’Europe, le Drag The Blues de Barcelone en Espagne. Sa technique première est basée sur le Belly Dance, mais elle a aussi été formée en danse classique et contemporaine, ainsi qu’en danses folks du monde entier.

Noemi a découvert la danse Blues en 2010, ce fut un coup de foudre immédiat. Elle s’est entièrement consacrée à l’apprentissage de la danse blues en  assistant différents événements organisés en Europe ou aux USA où elle voyage chaque année pour continuer à en apprendre davantage sur la culture du blues. Elle dirige le Blues Move BCN le premier studio de danse qui se consacre entièrement au Blues, de plus elle dirige aussi le Blues Shakers, qui est la première troupe de danse blues d’Espagne.

Elle pratique régulièrement le yoga et l’accro yoga.

 

Agnieszka and Konrad  Pluwak-Pruśniewski

Il était une fois une petite frappe style Harlem, conquérant des cœurs féminins, toujours  prêt à donner des coups de pieds aux fesses. Juste un Robin des Bois du 21e siècle,  avec une disposition naturelle à la philosophie de tous les jours, qui avait  le culot de s’imaginer pouvoir sauver la Terre, et la Lune aussi tant qu’à faire !

Nuit et jour, la rage au cœur, il  pratiquait plusieurs formes de lutte, enrichissant son corps de mouvements subtils, élastiques comme ceux d’un serpent  et rapides comme le vent.

Cependant, à sa grande surprise, un beau jour il tomba sous le charme du swing, et devint ainsi guerrier sur piste de danse.

Il sacrifia ses nuits et ses jours à cette nouvelle  passion, et, que Dieu le lui pardonne, vainquit de nombreux adversaires dans cette discipline de charme qu’est le Lindy hop, nommée ainsi en référence à Charles Lindbergh.

Il aurait bien continué cette lutte, dans la paix et le bonheur, si une étrange fille, venue d’une petite ville de pêcheurs, n’avait un jour croisé son  chemin fou dans sa discipline de prédilection. Elle s’appelait Agnes et  ne craignait pas de mener de preux danseurs de Lindy Hop à des exploits et spectacles dans ses contrées des bords de mer.

Elle dansait des danses de salon et des danses africaines depuis l’âge de huit ans, et n’avait donc peur de personne. Le boxeur style Harlem trouva plaisant qu’on ne s’apitoie pas sur lui. Envahi de sentiments étranges, il invita la guerrière à l’affronter  sur la piste de danse. En deux temps trois mouvements, il comprit qu’il devait s’incliner devant sa belle adversaire. «  Et si je meurs en dansant avec toi ? »  demanda-t-il sans cacher son inquiétude.  «  N’aie  crainte, ce sera une mort spectaculaire. » répondit-elle sans se démonter.

C’est alors que l’Oracle de la communauté Lindy Hop intervint, condamna ce comportement, et après moult efforts, annonça ce qui suit : «  Mes enfants, il vous faut unir vos forces en un dialogue dansé. Vous serez sauvés par le rythme, la musicalité et l’interprétation, et pourrez tous deux exprimer dans la danse vos tempéraments sauvages.»

A ce moment-là, les deux guerriers de la piste de danse furent éblouis, découvrirent le blues, s’appliquèrent à l’apprendre, l’écouter et l’étudier, afin de faire partager son pouvoir magique au monde entier.

Le blues décupla leur courage, et aujourd’hui, ils vivent dans la paix et le bonheur, depuis que leurs excès de fougue furent tempérés par la sérénité du blues. On les voit maintenant vivre ensemble paisiblement et répandre le blues dans maintes contrées. On entend parler d’eux. Il paraît qu’on les a vus danser  au pays des Délicieux Fromages, dans les iles gouvernées par sa Gracieuse Majesté,  au royaume de Mañana, sur la terre des Beaux Lacs  où tous les mots finissent par un  «  s » , au Pays du Borscht dans des Krivkas secrètes , dans la capitale Valenki , dans leur pays-natal qui-ne-connait-pas les-voyelles , et bien d’autres encore.